La Chasse de la Bécassine
NOUVEAU :
TOUS LES PROGRAMMES CHASSE DE SAFARI WORLD IMAGE

Programmes Pêche

Location Rolls Paris
Menu
Chasses spécifiques : la Bécassine
La chasse de la bécassine est sans conteste une des plus sportives qui soit. Si vous avez la "chance" de pouvoir aller au marais, et que par bonheur, la saison s'avère favorable c'est à dire sans trop de gelées, vous pourrez prolonger ce plaisir rare tout l'hiver.
Il existe trois sortes de bécassines : la bécassine des marais, la bécassine sourde dite encore, suivant les régions, jacquet, bécot et, enfin la double.
La bécassine des marais, sans doute la plus répandue, est l'oiseau de chasse des vrais amateurs.
Son aspect extérieur, gracieux et élancé, son poids d'une moyenne de 120 à 150 grammes, ses ailes d'une envergure de 47 centimètres, en font une véritable "buveuse d'air". Elle vole à près de 150 kilomètres heure.
La sourde n'est, en somme, qu'une réduction de la bécassine des marais : la moitié environ du volume et du poids. Elle est classée espèce non chassable pendant 5 ans à compter de juillet 2002.
La double, au contraire, comme son nom l'indique est deux fois plus volumineuse que la bécassine commune. Relativement commune dans certains pays, elle est assez rare en France où elle classée espèce non chassable.
La chasse de la bécassine offre par moment de grandes difficultés. Généralement, par temps froid et clair, il est difficile de pouvoir approcher les oiseaux et de pouvoir les tirer à bonne portée. Le temps "mou", par contre favorise le chasseur. Mais il n'existe pas de règle absolue, de même les premières bécassines en été sont assez faciles.
Une chasse difficile, pour un gibier roi.
Le chasseur de bécassines aura sa quête grandement facilitée par l'appoint d'un chien bien routiné, qui lui épargnera marches et contremarches dans un milieu difficile en terrain mouvant et instable, s'il connaît bien son métier et si le marais où il opère lui est familier. Évidemment, les bécassines affectionnent à peu près toujours les mêmes places, mais un vrai bon chien vous indiquera de loin leur présence, et ainsi prévenu, vous aurez tout loisir de prendre vos dispositions.
Certains chiens ont de façon innée la passion de la bécassine. Leur flair exceptionnel leur permet de distinguer à plusieurs dizaines de mètres les très fines effluves de ce gibier, mêlées aux senteurs du marais.
Indiciblement, grâce à leur sens très singulier de la place, ils ralentiront à l'approche d'une platière, contrôleront les émanations présentes, analyseront les poses récentes, puis vous conduiront les cas échéant jusqu'aux oiseaux pour les verrouiller de façon sûre et définitive.
La réussite ne doit rien à la chance, elle est le fruit d'un long apprentissage et de beaucoup de persévérance, pour faire de son chien un bon bécassier.
Votre chien devra apprendre à profiter du vent, mais aussi à travailler à son encontre. Un chien bien mis doit être capable de remonter en silence une platière aussi importante soit-elle et de la redescendre à bon vent en faisant face au chasseur. Pour éduquer un chien bécassinier (comme pour la bécasse), il faut lui montrer le plus d'oiseaux possibles dans les conditions les plus favorables. Mais il faut aussi que le chien ait cette facilité de déplacement silencieux dans le marais, cette quête étendue et ce sens inné du placement et du vent, qui lui feront trouver, approcher et arrêter deux fois plus d'oiseaux que les autres.

Comment chasser la bécassine.

Elle aime partir le bec dans le vent. Dès lors, si vous la chassez dans un marais vaseux et peu couvert, vous la distinguerez assez mal à son départ, car la teinte de son dos et de ses ailes se confond avec celle des herbes.
Lorsqu'elle prend de la hauteur, et que vous la voyez plus nettement, mais elle est toujours hors de portée.
Lorsque que vous chassez vent arrière, la bécassine part peut-être plus loin, mais de ce fait même, elle fait un crochet à angle droit pour filer, dès que possible, vent debout.
Cette manœuvre l'oblige à monter de suite et à virer sur l'aile. C'est pendant qu'elle opère son virage, qu'elle vous découvre la partie blanche de son corps ; ventre, dessous des ailes. Son tir en est bien facilité. Il vaut mieux la tirer rapidement. Un chasseur alerte tire suffisamment vite pour saisir la bécassine au départ avant qu'elle ne commence à crocheter. Si l'on attend le deuxième ou troisième crochet effectué avant le vol rectiligne, l'oiseau est souvent hors de portée. Le travail d'approche du chien permet de réaliser plus souvent des tirs de près. Utilisez un canon peu choqué et préférez le plomb n°8 au n°9 car ce dernier est très aisément influencé par le vent.

Jean Bourdier
Extrait d'article paru dans la revue Vrai Chasse Magazine - novembre - décembre 2001

VOYAGES DE PÊCHE
Pêche en Algérie (Kabylie) - 8 j. / 6 n. Pêche côtière et hauturière
Pêche au Costa Rica (Samara) 9 j. / 7 n.
Pêche côtière et hauturière
Pêche en Guinée Bissau (Bijagos)
12 j. / 10 n.
Programme mixte île de Rubane et Iles du Sud
Pêche en Guyane - Aïmara en Forêt Amazonienne - 9 j. / 7 n.
Pêche à Madagascar (Baie de Narinda)
11 j. / 8 n.
Pêche au Mexique (Espadons et Poissons-Coqs) - 10 j. / 8 n.
Pêche à Oman : Sindgood Fishing / Sud d’Oman - 9 ou 10 j. / 7 ou 8 n. - Popping & Jigging
Pêche Sportive à Panama : Archipel de Chiriqui - 10 j. / 8 n.
Multi pêche côtière et hauturière
Pêche à Rodrigues
- 10 j. / 8 n.
Pêche au Sénégal
9 j. / 7 n. - Multi-pêches hauturière et côtière
Pêche aux Seychelles
- 10 j. / 7 n.
Pêche Côtière & Hauturière
Pêche en Tanzanie (Simaya island & Kilwa)
- 10 j. / 8 n.
Pêche côtière et hauturière
SÉJOURS CHASSE
Chasse buffle
Chasse elan
Chasse Bécasse
Chasse Ours Noir
Chasse grive
Chasse sanglier
Chasse lion
Chasse pigeon
avec SAFARI
WORLD IMAGE
chasse
portail chasse
Portail Chasse, l'annuaire de tous les sites chasse