CHASSE pays
ACCUEIL
Menu

CHASSE EN
AFRIQUE

Afrique du Sud
Centrafrique
Gambie
Guinée Bissau
Maroc (Petit Gibier)
Maroc (Sanglier)
Maroc (Tourterelle)
Mozambique
Namibie
Sénégal
Tunisie (Grive)
Tunisie (Sanglier)
Zimbabwe

CHASSE EN
AMERIQUE

Argentine
Uruguay

CHASSE EN
EUROPE

Angleterre (Pigeon)
Biélorussie (Battue)
Biélorussie (Petite & moyenne chasses)
Ecosse (Grand gibier)
Ecosse (Petit gibier)
Irlande (Chasses mixtes)
Irlande (Pigeon)

 

Les Espèces chassées : l'Hermine

HERMINE
(Mustela erminea)

L'hermine mesure 30 à 42 cm dont 10 à 12 cm de queue (les femelles sont plus petites que les mâles).
Son poids varie de 100 à 300 grammes.
En moyenne, les individus des populations du Sud de l'Europe sont de taille plus réduite que ceux du Nord.
L'hermine est le type le plus accentué du petit carnassier vermiforme : longue et mince. Ses oreilles sont courtes, arrondies et bordées de blanc. La queue est terminée sur 1/3 par un pinceau noir (principal signe de reconnaissance).

Mâle en été, femelle en hiver.

L'hermine porte successivement plusieurs livrées :
Livrée d'été : dessus brun clair, jaune roux, beige ou parfois rosé. La moitié inférieure des joues, le menton et le haut de la gorge sont blancs.
Livrée d'hiver : entièrement blanche, excepté le bout de la queue qui reste noir. Le dessous garde son aspect soufré. Le poil blanc est plus long que celui de l'été. Contrairement à une opinion répandue, toutes les Hermines ne deviennent pas blanches en hiver. Certaines années, dans les régions de plaine notamment, de très nombreux individus conservent leurs couleurs d'été.

Possibilités de confusion entre L'hermine et la Belette : la reconnaissance des deux espèces n'est pas toujours commode sur le terrain.
L'hermine a le bout de la queue noir, pas la Belette ;
L'hermine est plus longue que le Belette (mais elle est à peine plus épaisse) ;
la ligne de séparation entre le dessus brun et le dessous blanc est régulière chez L'hermine, en zigzag chez la Belette ; le pelage de la Belette est beaucoup plus ras et plus foncé que celui de L'hermine

Beaucoup de ces critères sont difficiles à apprécier sur le terrain, à l'exception peut-être du bout noir de la queue. Ils permettent en revanche une détermination facile des individus trouvés morts.

L'hermine se retrouve sur l'ensemble de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. En Europe, on la retrouve dans les régions froides et tempérées, à l'exception de la Provence, la Corse, l'Italie et les îles méditerranéennes.

Bien que plus restrictive que la Belette, L'hermine offre néanmoins un bel exemple de tolérance écologique : tous les milieux ou presque lui conviennent, depuis les bords de mer jusqu'à la haute montagne. On la retrouve toutefois généralement dans les champs, près, prairies bocagères, lisières des bois, fossés, haies, jardins, friches, régions pierreuses ou marécageuses, dunes, parcs boisés ...

Elle semble avoir un goût particulier pour les berges de ruisseaux, les rives et les digues d'étangs. Dans les endroits où elle n'est pas persécutée, elle s'enhardit et vient près des maisons.

Deux milieux écologiques semblent cependant lui déplaire : le cœur des forêts denses ; les régions de grandes plaines céréalières où tous ses abris naturels (haies, bosquets, talus, buissons) ont été anéantis.

L'hermine est adaptée par sa morphologie (longueur, minceur, petitesse des pattes, dentition) à la chasse aux rongeurs dans leurs galeries. Tout comme la Belette, le fond de son régime alimentaire est composé par les rongeurs (jusqu'à 99% du régime) : campagnols terrestres, rats surmulots, mulots, campagnols des champs. Une étude d'estimation des besoins énergétique de L'hermine a montré que la consommation quotidienne d'un individu adulte était de 69 à 230 gr de nourriture soit, par exemple, de 3 à 8 campagnols des champs par jour ou encore entre 1000 et 3000 petits rongeurs par an !
Les préférences alimentaires de L'hermineà l'égard du Campagnol terrestre créent une apparente dépendance de ce prédateur vis-à-vis de sa proie. Il en résulte des diminutions importantes de densité de populations d'Hermines pendant les phases de déclin de ses proies.

Elle peut toutefois se nourrir de temps à autre d'autres petits vertébrés (lézards, grenouilles..) et invertébrés (escargots, insectes...). Elle se nourrit occasionnellement d'oiseaux (passereaux et gallinacés). Les insectivores (taupes et musaraignes) apparaissent irrégulièrement dans le régime alimentaire de L'hermine Parfois, elle s'attaque aux lapereaux ou levrauts, lièvres et lapins. Elle pénètre très rarement dans les poulaillers ou élevages, mais ne commet jamais de "carnages". Pendant les périodes de faible densité de rongeurs, des fruits peuvent également être ingérés en quantité appréciable.

Les prédateurs principaux de L'hermine sont les renards, les chats harets et sauvages et le hibou grand-duc.

Le rut principal a lieu en juin-juillet et donne lieu à une gestation prolongée : la fécondation a lieu normalement après l'accouplement mais l'ovule, au lieu de se développer immédiatement, reste dormant pendant plusieurs mois. Puis, en février ou en mars de l'année suivante, la gestation proprement dite se déclenche. Elle durera de 21 à 28 jours.
Un second rut (dont la nature véritable est controversée) aurait lieu en février-mars. Il serait suivi d'une gestation classique.

Le nombre de jeunes est très variable d'une année sur l'autre et selon les endroits. Tout comme pour la Belette, celui-ci est certainement à mettre en rapport direct avec l'abondance des proies disponibles, notamment les effectifs de campagnols des champs, nourriture de base de L'hermine Il en résulte des diminutions importantes de densité de populations d'Hermines pendant les phases de déclin de ces proies.

Le nombre moyen de jeunes se situe entre 4 et 7. Il est parfois de 3 seulement, et peut aller jusqu'à 9.
Contrairement à la Belette, L'hermine n'a qu'une portée par an.
Le mâle n'est mûr sexuellement qu'au mois de juin de l'année qui suit sa naissance (c'est-à-dire à son second été).
La femelle par contre est extrêmement précoce puisqu'elle est couverte lors de son premier été, c'est-à-dire à un âge d'à peine 3 ou 4 mois.

L'hermine vit entre 5 et 7 ans, parfois jusque 10 ans.

 
SÉJOURS CHASSE
Chasse buffle
Chasse elan
Chasse Bécasse
Chasse Ours Noir
Chasse grive
Chasse sanglier
Chasse lion
Chasse pigeon
avec SAFARI
WORLD IMAGE
chasse
Circuits et séjours en Afrique
Safaris en Afrique
Croisières en Afrique
Trains de luxe en Afrique
 

 

sejour thailande - circuit thailande - sejour bali - circuit oman - sejour oman - circuit sri lanka - sejour sri lanka - sejour maldives - sejour dubai - circuit australie - circuit japon - circuit inde - circuit vietnam - circuit jordanie - circuit ouzbekistan - circuit cambodge - circuit syrie

Lodge Afrique du Sud hebergement garden route zimbabwe national parks Circuit Afrique du Sud Circuit Maroc Circuit Tunisie sejour senegal vacances senegal Lodges Afrique du Sud location rolls royce Paris | safari afrique | hotel via veneto hotel rome reservation hotel rome